À propos

 

LogoNous sommes une équipe de chercheurs membres du Laboratoire Communication et Politique (LCP-IRISSO, UMR 7170). Nous étudions le rôle que les médias et les processus de communication jouent dans l’espace public. Soutenu par le CNRS dans le cadre de l’appel Attentats-Recherche, le projet SENSI-TV-T a pour objectif d’étudier la façon dont les publics sont informés des événements terroristes par la télévision et comment ils y réagissent.

Le projet

Dans un contexte d’accroissement de la menace terroriste qui pèse sur la société française, le projet SENSI-TV-T étudie la façon dont les publics sont informés des risques et des événements à travers le principal média d’information : la télévision. A partir d’une double approche par l’étude des contenus (JT, magazines d’information, éditions spéciales, etc.) et l’analyse en réception (entretiens panélisés, courrier des téléspectateurs), nous chercherons à établir dans quelle mesure se déploient les émotions citoyennes (peur, solidarité, peine, colère) face aux événements et comment leur expression et leur circulation à la télévision participent à la mise en débat des questions politiques, sécuritaires et sociales liées au terrorisme et qui viennent fragiliser la société et son fonctionnement démocratique (stigmatisation de catégories confessionnelles, difficulté de la mission éducative, atteintes aux libertés publiques, etc.). L’hypothèse est ici faite que les processus d’appropriation des événements, d’accommodement avec eux et d’attribution de significations qui leur sont liées sont pour une large part dépendants de la réception de leur traitement médiatique, cette réception étant définie non pas seulement comme le temps de l’exposition à un contenu mais aussi comme l’ensemble des échanges qui se tissent entre acteurs sociaux autour des contenus. Dans cette perspective, le projet SENSI-TV-T a pour objectif aussi bien de caractériser les formes du traitement médiatique des attentats et de leurs suites par des analyses quantitatives et qualitatives de contenu que d’établir la sensibilité de divers segments de la population à cette médiatisation par des analyses qualitatives et expérimentales de réception.

L’équipe

Aurélie AUBERT, maître de conférences à l’Université Paris 8 – CEMTI / LCP-IRISSO
Romain BADOUARD, maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise – AGORA
Alexandre BORRELL, docteur en histoire, ATER à l’Université d’Orléans – LCP-IRISSO
Patrick CHARAUDEAU, professeur Université Paris 13 – LCP-IRISSO
Jamil DAKHLIA, professeur à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 – CIM-MCPN / LCP-IRISSO
Marianne DOURY, chercheuse CNRS, HDR, LCP-IRISSO
Pierre LEFÉBURE, maître de conférences à l’Université Paris 13 – LCP-IRISSO
Bérénice MARIAU, docteur en SIC, Université Paris-Sorbonne – CELSA
Dominique MEHL, directrice de recherche CNRS, LCP-IRISSO
Émilie ROCHE, maître de conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 / CIM-ERCOMES
Claire SÉCAIL, chercheure CNRS, LCP-IRISSO
Isabelle VEYRAT-MASSON, directrice de recherche CNRS, LCP-IRISSO
et
Léa DEMIRDJIAN, étudiante M2, EHESS
Jules LAGUILHAUMIE, étudiant M2, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3

Contact

claire.secail@dauphine.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s