Episode #2. Suite de l’étude en réception : Paris, deuxième étape

toureiffelAprès Amiens, cap cette semaine sur la capitale pour cette deuxième étape de l’étude en réception (6-9 juin). A Paris, la décrue de la Seine est amorcée après avoir culminé à 6m10 et le Zouave du pont de l’Alma, qui avait le bassin noyé sous les eaux, commence, soulagé, à respirer de ses poumons de pierre.

Soulagés, nous aussi. Car la première leçon tirée de l’expérience d’Amiens est aussi un objet de satisfaction : les guides d’entretiens élaborés au cours des dernières semaines fonctionnent plutôt bien. Ni trop longs, ni trop courts, ils favorisent la parole des enquêtés. Pratiquer d’abord un entretien individuel avec chacun avant de les réunir en groupe pour les entretiens collectifs s’avère pertinent. Nous mesurons la dureté de l’épreuve intime et collective vécue au moment des attentats à la façon dont nos participants de la Somme réactivent une mémoire vive, encore marquée par l’émotion, près de huit mois après le drame et malgré la distance géographique avec les lieux des attaques. Non, une actualité n’en chasse pas une autre si facilement dans l’esprit des publics… Nous aussi, tout en nous appliquant à l’objectivité scientifique de rigueur, nous avons ressenti ces effets de rémanence en préparant les montages vidéos (réalisés à partir d’extraits d’actualité diffusées entre le 13 et le 20 novembre) utilisés pour les entretiens collectifs. Ces images nous ont replongés dans l’effet de sidération éprouvé à l’annonce des attentats et les jours suivants.

Si le prestataire chargé du recrutement a eu quelque difficulté à convaincre les Amiénois de participer à notre étude (beaucoup de méfiance…), il n’a eu en revanche aucun problème pour trouver douze parisiens curieux de se prêter à une étude scientifique pour « discuter de leur perception des événements d’actualité à travers les médias », le flou étant délibérément entretenu sur l’objet même de notre étude.

Batteries des caméras et des dictaphones rechargées, carnets de notes vierges, nous sommes donc prêts (autant que curieux) à les accueillir dans nos locaux. Twingo au repos.

A suivre : ce week-end, la troisième et dernière étape de notre étude en réception se déroulera en Seine-Saint-Denis…

4933607_6_aa8d_le-zouave-du-pont-de-l-alma-au-petit-matin-du_e48375b5be05753ee61dbb6b8ada8dde

Le Zouave le 3 juin 2016. Crédit photo : Denis Allard, pour Le Monde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s